Ressources

Changer le mot de passe de votre compte de la faculté de génie

Pour changer votre mot de passe, utilisez Autopass l'interface de gestion des comptes.

À noter que ceci n'affectera pas votre compte UOAccess, mais seulement votre compte de la Faculté de génie, qui est désuet pour la plupart des usagers.

Branchement à distance

Vous pouvez vous connecter à distance à la Faculté de Génie en utilisant SSH pour une session textuelle ou SFTP pour transférer des fichiers. SSH pour Windows est disponible pour téléchargement:
http://www.ccs.uottawa.ca/software/licensed/ssh/download.html
L'hôte utilisé pour ces connections est ugate.site.uottawa.ca

Fichiers perdus

Windows

Sur le disque dur local, vous pouvez récupérer un fichier à partir de la Corbeille, à condition que ce soit fait durant la même session Windows pendant laquelle vous avez effacé le fichier et que la Corbeille. n'ait pas été vidée depuis. Une fois que vous avez terminé votre session Windows et sorti du système, les fichiers personnels laissés sur le disque dur local seront effacés de façon permanente.

Les fichiers de votre disque-réseau (H:) qui sont effacés ne transitent pas par la Corbeille mais sont plutôt immédiatement et irrévocablement effacés. Il est possible de récupérer un fichier à partir du système de sauve-garde de sécurité si le fichier existait lors de la dernière sauve-garde. Il faut en faire la demande en envoyant un courriel à support@genie.uOttawa.ca, en prenant soin d'indiquer la date de la dernière version du document, son nom ainsi que le répertoire où il réside.

Sachez que les chances de récupérer un fichier sont inversement proportionnelles au temps écoulé depuis que vous avez effacé le fichier, et à l'activité qu'il y a eu sur le système depuis ce temps.

Unix

Les fichiers effacés sur le système Unix sont complètement irrécupérables. Soyez donc très prudent(e) avec la commande 'rm'. Il se peut que vous puissiez récupérer le fichier à partir de la sauvegarde de la veille. La procédure est la même que pour Windows: il faut en faire la demande en envoyant un courriel à support@genie.site.uottawa.ca, en prenant soin d'indiquer la date de la dernière version du document, son nom ainsi que le répertoire où il réside.

Création de pages web

Les usagers de la Faculté de Génie peuvent créer une page Web personnelle. Il faut s'assurer de l'existence du répertoire à cet effet, et des permissions qui lui sont conférées.

Faites un login dans votre compte Unix sur linux.site.uottawa.ca et créez un répertoire nommé 'public_html' avec les permission de lecture et d'exécution pour tout le monde.

Par exemple, si vous tapez les commandes suivantes dans un terminal Unix:

   mkdir ~/public_html
   chmod 755 ~/public_html

Le répertoire public_html sera créé avec permission de lecture et d'exécution pour tous.

Assurez-vous que votre répertoire principal a les permissions d'exécution pour tout le monde.

Rendez-vous au répertoire principal (i.e. celui dans lequel vous êtes immédiatement après avoir fait un login) et entrez la commande suivante:

   chmod 711 ~

NB: le caractère ~ fait partie de la syntaxe.

Vous pouvez ensuite créer des fichiers et sous-répertoires dans le répertoire public_html.

Si vous voulez une page d'accueil par défaut, il suffit de créer un fichier HTML nommé index.html dans le répertoire public_html. Ce fichier doit avoir les permissions de lectures pour tout le monde pour être publié.

Par exemple le contenu de votre page d'accueil index.html pourrait être:

 <html>
      <body>
           <h1>Bienvenue sur mon site Web</h1>
      </body>
</html>

Votre page Web sera accessible en allant au URL suivant:

   http://www.site.uottawa.ca/~username

où username est le nom d'usager de votre compte de la Faculté de Génie.

EECS email disambiguation

Depuis 2008, SITE ne fournit plus le service de courriel aux étudiants sous-gradués; ce service est fourni par TI.

Version avec subversion

Subversion est une source ouverte de logiciel de gestion de versions. Il a été conçu dans le but de remplacer (et d'améliorer) CVS. Il y a de la documentation sur Subversion disponible en-ligne (en anglais).

 - Modes d'opération
Subversion offre differents modes d'operation; le besoin dicte l'usage. Ces modes et leurs usages typiques peuvent être résumés comme suit:

  serveur publique : accessible du campus et de l'extérieur
    svnserver, accès universel (Internet) en lecture; accès en écriture limité aux propriétaires et collaborateurs;
  serveur semi-publique : accessible du campus et de l'extérieur
   httpd+WebDAV, authorisation contrôlée par (et limitée à) authentification des usagers et groupes de la Faculté de Génie;
  serveur privé : géré par l'usager, dans son espace personnel
    svnclient via le système de fichiers, semblable en usage à un compilateur
    svnserver via SSH, offrant l'accès à distance

 - Serveur SVN publique
Ceci est le service centralisé rencontré communément. Il est le plus souvent accédé en mode lecture. Initialement, l'administrateur du système crée un référenciel vidi et accorde le privilège d'écriture à un nombre restreint d'usagers. Après quelques temps, l'existence du référenciel est publicisée.

Les chercheurs voudront vraisemblablement héberger leurs projets en cour ou à long terme sur ce genre de serveur. La version la plus récente des documents devient alors disponible à tous, immédiatement. Les collaborateurs de partout peuvent devenir membres actifs.

Contactez l'équipe de support de l'ÉITI l'équipe de support de l'ÉITI si vous souhaitez la création d'un référenciel centralisé.

 - Serveur HTTP+WebDAV semi-publique
HTTP+WebDAV offre des référenciels aussi centralisés et publiques que la version décrite précédemment, mais avec quelques variations émanant de la composante serveur WEB.

  Avantages:
    accès au fichiers source à partir du fouineur
    système d'authentification intégré (comptes ÉITI)
    journal de transactions (logs)
    possibilité d'encryption (SSL)
  Inconvénients:
    notoirement plus lent, davantage encore lorsqu'encrypté
    accès en mode écriture restreint aux usagers de l'ÉITI

Ce genre de serveur est particulièrement adapté aux projets cours, tels que rencontrés dans les cours de génie logiciel, avec exigence de travail en équipes pour le maintien du code source ou de la documentation. Par exemple, un référenciel pourrait être attribué par groupe d'étudiants, voire par étudiant.

Contactez l'équipe de support de l'ÉITI si vous désirez la création d'un référenciel centralisé HTTP+WebDAV.

 - Référenciel SVN privé
Un référenciel SVN privé se veut un laboratoire d'expérimentation pour ceux et celles qui désirent se familiariser avec Subversion. L'usage devrait en être essentiellement académique.

Puisque l'accès passe par le système de fichiers, l'usager a plein pouvoir sur la ressource. Toutes les opérations possibles à partir d'un serveur centralisé le sont également à partir d'un référenciel privé, à l'exception du partage de privilège d'écriture (l'accès publique et possible en rendant le référenciel lisible à tous).

Les usagers peuvent accéder aux référenciels privés à distances, soit sur le campus ou de l'extérieur. Ce mode d'opération est nommé SVN+SSH.

Les usagers peuvent créer (et détuire) à volonté les référenciels privés (qui leurs appartiennent...), mais toujours à l'intérieur des restrictions usuelles (e.g. espace disque).

Haut de page