Témoignage de Behrooz Abbaszadeh, Diplômé du programme de doctorat en génie électrique, Juin 2021

Publié le vendredi 11 juin 2021

Text saying

 

Student Behrooz Abbaszadeh

Mon plus grand défi a été de balancer le travail et ma vie personnelle tout en appliquant ce que j’apprenais dans mes études à des problèmes sérieux et concrets. J’ai réussi dans les deux cas, mais surtout j’ai réussi à ne pas négliger mes amis et ma famille.

Pour ce qui en est de mon projet de recherche, j’ai un sentiment de satisfaction énorme d’avoir été capable d’acquérir une compréhension en profondeur d’un tout nouveau sujet, et d’avoir amélioré mes compétences en recherche et en écriture au point que mon projet ait pu être publié. J’ai aussi dû apprendre à faire face aux réponses négatives de la part de journaux scientifiques – j’avais été averti que je devrais m’y attendre, mais ce n’est jamais plaisant quand ça finit par nous arriver. Finalement, j’ai été en mesure de prendre des concepts théoriques que je connaissais et comprenait et de les appliquer à des vraies situations, un processus qui m’a permis de diriger mon propre projet de doctorat.

Je me souviens des rêves et de la passion que j’avais à vouloir améliorer la vie des gens atteints de troubles cérébraux quand j’étais plus jeune. Je suis reconnaissant d’avoir pu me pencher sur un sujet, soit les troubles cérébraux, qui a une importance significative pour moi. Malheureusement, juste avant d’arriver au Canada, un membre de ma famille a subi un accident qui lui a causé des dommages cérébraux, ce qui a eu un impact majeur sur lui et sur les membres de notre famille. Le type de trouble cérébral sur lequel je me suis penché lors de ma recherche n’est pas le même qu’il a subi, mais je peux maintenant dire que j’ai contribué, peut-être d’une façon minime, à améliorer la vie de quelqu’un d’autre qui a été atteint d’un problème médical au cerveau.

Maintenant comme quand j’étais plus jeune, j’ai une grande empathie pour les gens qui sont atteint par ces types de maladies. C’est ce qui m’a motivé à continuer tout au long de mes études au doctorat, de savoir que ma recherche a le potentiel d’aider et d’améliorer la vie des personnes et de leurs familles qui sont dans cette situation.

Ayant maintenant obtenu mon doctorat en génie à l’Université d’Ottawa, je me retrouve dans une position ou je pourrai améliorer le bien-être d’encore plus de gens. 

- Behrooz Abbaszadeh, Diplômé du programme de doctorat en génie électrique, Juin 2021

 

Haut de page