Une recherche qui résiste à l’épreuve du temps

Publié le mardi 28 octobre 2014

Nathalie Japkowicz

En 2004, Nathalie Japkowicz, Rehan Akbani et Stephen Kwek ont publié le document de recherche «Applying Support Vector Machines to Imbalanced Datasets». Cette année encore, la Conférence européenne sur l'apprentissage de la machine et des principes et pratiques de la découverte de connaissances dans les bases de données a choisi cette recherche pour le «Test-of-time Award». Ce choix a été basé sur le nombre impressionnant de travaux de suivi, comme en témoignent les nombreuses citations que cet article a reçu et continue de recevoir.

Cet article a été choisi par le comité ECML/PKDD 2014. La Conférence européenne sur l'apprentissage de la machine et des principes et pratiques de découverte de connaissances dans les bases de données a eu lieu en France du 15 au 19 septembre 2014.

Nathalie Japkowicz est professeure en science informatique à l’École de science informatique et de génie électrique (SIGE) et directrice du Laboratory for Research on Machine Learning for Defense and Security à l’Université d’Ottawa.

On retrouve les applications récentes des recherches de professeure Japkowicz dans les domaines suivants : la surveillance des menaces à la sécurité publique par la localisation de matières dangereuses qui émettent des rayonnements gamma; la détection des mines immergées ou des mines artisanales capables de conduire plusieurs opérations de façon autonome; la surveillance de la conformité à l’échelle internationale au Traité d’interdiction complète des essais nucléaires; ainsi que la détection de menaces sérieuses aux réseaux informatiques.

Haut de page