Interpréter les mégadonnées - Nouveau programme de Science des données (premier cycle)

Publié le mercredi 4 décembre 2019

Un nouveau programme en Science des données à uOttawa (premier cycle) pour répondre au besoin croissant chez les organisations de donner un sens aux mégadonnées.

Une étude récente du McKinsey Global Institute a révélé que la demande d’experts en sciences des données dépasse déjà l'offre dans de nombreux secteurs, et que la pénurie ne fera qu'augmenter dans les années à venir. Le site de recherche d’emploi Indeed a aussi rapporté une hausse de 128% dans les affichages de postes pour experts en science des données de 2015 à 2018. Afin de répondre à ce besoin croissant, un nouveau programme de premier cycle en science des données est offert à l’Université d’Ottawa, afin de fournir aux futurs étudiants une formation intensive et hautement spécialisée dans ce domaine en émergence.

D’où vient ce besoin si pressant d’experts en science des données dans les organisations?

À l’ère numérique, il est fréquent d’entendre parler des mégadonnées (Big Data) dans l’actualité, sans connaitre exactement ce que le terme signifie. À la base, les mégadonnées faisaient simplement référence à une quantité de données trop importante pour être analysées par l’homme sans l’aide d’un ordinateur. Cependant, aujourd’hui, la quantité de données produite quotidiennement par les entreprises, les gouvernements, et la recherche (sans compter le Web et les appareils mobiles) est devenue trop nombreuse pour qu’elle puisse être interprétée.

Avec une telle quantité de données, il existe un énorme potentiel pour de nouvelles connaissances. D’une part, ces connaissances pourraient aider les organisations à être plus efficaces et à mieux répondre aux besoins de la société. À plus grande échelle, les mégadonnées contiennent des réponses qui pourraient améliorer l’état actuel du changement climatique, de la santé globale, et de notre compréhension du comportement humain. Et, bien que l’analyse de données ne soit pas un phénomène nouveau, il est maintenant possible pour les machines de s’en servir pour faire des prédictions (c’est ce qu’on appelle l’apprentissage automatique, ou Machine Learning) et même pour prendre des décisions (un concept d’intelligence artificielle).

Toutefois, les mégadonnées n’ont aucune utilité sans l’aide d’experts pour leur donner un sens. Et comme nous produisons de plus en plus de données, le besoin d’experts dans ce domaine continue d’augmenter.

Science des données : le nouveau programme

La science des données nécessite une combinaison inhabituelle de compétences en mathématiques, en statistiques, et en informatique. Il y avait un besoin considérable de créer un nouveau programme qui répondrait à l'intérêt des étudiants et aux exigences des employeurs, comme l'a souligné Marcel Turcotte, professeur à l’École de science informatique et de génie électrique: « Pour demeurer pertinent, il faut une compréhension approfondie de la théorie des algorithmes, c'est précisément le but de notre programme de science des données. Nous avons créé le programme de premier cycle que nous aurions tous suivi. »

Un aperçu du nouveau programme :

  • Une formation intensive d’une durée de 5 ans permettant des connaissances approfondies en mathématiques, en statistiques et en informatique
  • L’obtention d’un double diplôme spécialisé, un en mathématiques et un en informatique
  • Des cours exclusifs au programme de science des données, tels qu’un tout nouveau cours d’apprentissage automatique
  • 3 cours au choix dans des disciplines non reliées aux mathématiques et à l’informatique permettant d’acquérir des connaissances interdisciplinaires qui sont fortement valorisées sur le marché du travail
  • Une expérience pratique de la première année à la dernière année, grâce à divers projets ainsi qu’à un laboratoire en science des données

Les diplômés de ce nouveau programme seront hautement qualifiés pour devenir des experts en science des données, ce qui comprend de nombreux avantages. Compte tenu du besoin croissant pour les organisations de faire sens des mégadonnées, les experts en cette discipline reçoivent en moyenne un salaire annuel de 103 808 $ au Canada. Conséquemment, Indeed a classé la science des données au quatrième rang des meilleurs emplois au Canada cette année, tandis que CareerCast l'a classée à la première place de sa liste des 200 meilleurs parcours professionnels à suivre.

Consultez les détails du programme : Science des données

Haut de page