Un étudiant en génie, Cedric Eveleigh, surfe sur la vague du succès

Publié le jeudi 18 décembre 2014

Cedric Eveleigh

Quel est l’aspect le plus important du succès? Serait-ce les prix, les reconnaissances académiques ou des pairs ou encore la confirmation de sa propre capacité?

Pour Cedric Eveleigh, il s’agit de l’apprentissage. « J’ai appris que faire les choses dont on a peur vaut toujours la peine à la longue », affirme l’étudiant de 3e année en génie mécanique qui a remporté récemment la compétition Elevator Pitch dans la catégorie ‘Traction’. Fort d’une formation universitaire axée sur la recherche, Eveleigh a acquis une expérience solide comme assistant de recherche en ingénierie des matériaux. En octobre dernier, avec les membres de l’Équipe de l’Université d’Ottawa, il a remporté la 2e place au concours Valeo Innovation, un projet à partir duquel une entreprise pourrait se dessiner à l’horizon.   

Cette victoire n’est pas passée inaperçue à la Faculté. «Toutes mes félicitations, Cedric, pour ton succès à la compétition de Elevator Pitch. Nous sommes tous très fiers de toi et tes réussites rejaillissent sur toute la faculté», mentionne le doyen Claude Laguë.

Cedric Eveleigh parle de son expérience au concours Elevator Pitch et de sa vie d’étudiant

Qu’est-ce que ce concours signifie pour vous?
La capacité de se vendre est une compétence très utile pour mes plans d’avenir. C’est aussi quelque chose qui m’effrayait. Or, j’ai appris que faire les choses dont on a peur vaut toujours la peine à la longue.

Le projet que vous présentez découle directement de celui qui a été primé à la compétition Valeo Innovation à Paris. Pouvez-vous nous parler de ce projet et dire pourquoi vous l’avez choisi?
Je l’ai choisi parce qu’il s’agit d’un projet que nous avons déjà validé et que nous considérons en faire une entreprise. Essentiellement, nous avons élaboré un nouveau système de stockage d’énergie pour les voitures électriques qui utilisent des batteries, des condensateurs et la localisation GPS de la voiture en vue d’optimiser l’utilisation de ces deux technologies de stockage d’énergie.

Comment vous êtes-vous préparé pour le concours? Est-ce que votre participation au Valeo Challenge a aidé à cet égard?
Réaliser une bonne présentation devant le PDG de Valeo et d’autres personnalités impressionnantes à Paris a absolument aidé à me donner plus d’assurance. Pour me préparer à la compétition, j’ai fait un peu de yoga et un bon petit somme.  Mais trêve de plaisanterie, j’ai eu beaucoup de pratiques!

Quel serait votre conseil aux étudiants qui aimeraient participer à la compétition Elevator Pitch?
Allez-y! Pratiquez beaucoup et ayez du plaisir.

Comment est-ce la Faculté vous a aidé dans le cadre de cette victoire?
Le plus grand soutien de la Faculté a été l’offre d’un cours en entrepreneuriat (avec Dr Hanan Anis). Ce cours m’a permis de m’engager et de réaliser mon plein potentiel d’entrepreneur.

En dehors de vos études et des compétitions, avez-vous du temps pour des loisirs?
J’adore les sports qui combinent à la fois l’adrénaline et la possibilité d’admirer la beauté stupéfiante de la nature. J’ai passé toute ma vie à faire du vélo de montagne, du ski alpin et de la voile. Je joue aussi au squash durant les mois d’école et je suis toujours à la recherche de partenaires!  

Félicitations Cedric pour ta victoire bien méritée!

Félicitations à ces étudiants de la Faculté qui ont participé à la compétition!
  • Mona Hafez: Maitrise en Technologies des affaires électroniques
  • Alexandre Haddad, Jean-Kervens Pierre, Liban Ali Osman: Génie informatique, génie logiciel, 4e année, Semi-Autonomous Recon Drone
  • Mathieu Jobin: Génie logiciel, 4e année, Planification personnelle des repas
Haut de page