Créer et maintenir des solutions durables pour l'infrastructure en béton

Publié le mercredi 7 août 2019

Auteur : Aline Bélisle

Les bâtiments, les routes, les ponts et encore plus : Créer un béton écologique pour les structures de la prochaine génération

L’infrastructure civile est un élément critique à la société. Un grand nombre de structures en béton construites lors des années 1960-1980, autant au Canada qu’à l’étranger, démontrent des signes de détresse causés par plusieurs facteurs, comme la réaction alcalis-granulats (RAG), les attaques de sulfates, la corrosion de l’acier, et le gel et le dégel entre autres.

En considérant le besoin pressant d’infrastructures durables et résilientes, la pénurie croissante de matériaux de qualité et la nécessité de préserver les ressources naturelles, il est essentiel que ces nouvelles structures soient construites à partir de processus éco-efficaces et avec des matériaux écologiques.

Par contre, le défi qui nous est posé par l’infrastructure en béton est double ; il existe aussi un besoin pressant d’optimiser le processus de recyclage de matériaux parvenant de projets industriels et la démolition d’infrastructure ayant atteint la fin de sa vie utile.

Image en infrarouge démontrant un morceau de béton endommagé

Béton fracturé par la réaction alcaline des agrégats (RAG)

Des solutions innovatrices à l'Université d'Ottawa

Professeur Leandro Sanchez et son équipe de recherche composés d’étudiants aux études supérieures de l’Université d’Ottawa se concentrent sur le développement de techniques avancées pour le diagnostic et le pronostic des infrastructures en béton vieillissantes. Sa recherche dans ce domaine, combiné avec une exploration de méthodes innovatrices pour faire croître la durabilité écologique du béton tout en diminuant son empreinte écologique résulte en la création d’un avenir plus vert dans l’industrie du béton.

Récemment, la recherche du professeur Sanchez sur l’analyse du béton s’est approfondie afin de comprendre des éléments d’intelligence artificielle, un phénomène désormais rare dans le domaine du génie civil. Cette approche innovatrice à l’utilisation de technologies émergentes en collaboration avec plusieurs autres disciplines lui a récemment mérité un fond Nouvelles frontières en recherche, un programme offrant du support financier aux projets de collaboration interdisciplinaire au niveau internationale qui sont d’envergure importante.

Créer les ingénieurs civils du futur

En plus d’innover plusieurs nouvelles techniques d’analyse pour l’infrastructure en béton, le professeur Sanchez s’efforce de créer un environnement qui encourage d’abord le travail en équipe, tout en encourageant les étudiants à expérimenter et publier les résultats de leurs travaux dans les journaux scientifiques.

Leandro Sanchez avec étudiants Diego Jesus de Souza et Mayra Tagliaferri de Grazia

Depuis qu’il a rejoint le Département de génie civil en 2015, le professeur Sanchez a désormais vu deux de ses étudiants honorés avec la prestigieuse bourse d’études supérieures du Canada Vanier : Diego Jesus de Souza en 2018, ainsi que Mayra Tagliaferri de Grazia en 2019. Étant lui-même un récipiendaire de la bourse Vanier en 2010, le professeur Sanchez reconnaît à quel point ces réalisations ont un impact sur le développement des carrières de ces étudiants.

Apprenez davantage sur la recherche du professeur Sanchez :

Haut de page