14 conseils pratiques pour être plus inclusifs dans le milieu des technologies

Publié le lundi 8 juin 2020

Un groupe d'individus diversifiés interagissant autour d'une table de réunion

Voici ce que les entreprises et les travailleurs peuvent faire pour être plus inclusifs dans les processus de recrutement et en ressources humaines :

1. Les nouvelles pratiques de recrutement : si vous devez participer à un processus d’embauche, informez-vous sur les nouvelles pratiques dans l’objectif d’être plus inclusifs.

2. Le choix de mots : le vocabulaire des descriptions de postes devrait être composé de mots épicènes, car cela influence grandement le type de personnes qui postuleront aux offres d’emplois. Des outils sont disponibles en ligne afin d’analyser ces textes et suggérer des mots pour remplacer ceux à consonance plus masculine ou féminine.

3. Un test d’embauche en ligne : les entreprises peuvent permettre à des candidats de l’externe de faire un test d’embauche sur leur site Internet. S’ils le réussissent bien, ils seront invités à une entrevue sans avoir à soumettre leur CV.

4. Réunir différents employés : au cours d’un processus de recrutement, choisissez des personnes issues de la diversité afin de faire une présélection de candidats.

5. Faites preuve d’ouverture d’esprit devant des candidats qui n’ont pas forcément le profil type recherché : que ce soit en raison de leur manque d’expérience, de leur formation, de leur personnalité ou parce qu’ils sont atteints d’un trouble du spectre de l’autisme.

6. Attention aux références : les employés ont tendance à recommander des candidats qui ont un profil semblable à eux, ce qui nuit beaucoup à la diversité. Ces derniers devraient traverser par le même processus d’embauche que tous les autres.

7. La rétroaction et les évaluations de rendement : portez attention aux choix des termes utilisés au moment de fournir de la rétroaction à des employés ou de réaliser des évaluations de rendement; celles destinées aux femmes sont souvent plus personnelles au lieu d’être constructives.

8. Reconnaître leur potentiel : comme c’est souvent le cas pour les hommes, offrez des promotions à des femmes qui se démarquent en raison de leur potentiel, et non seulement en fonction de leur performance.

9. Évitez d’exclure les collègues qui sont différents de vous : par exemple, lorsque vous allez vous chercher un café ou un dîner à l’extérieur ou lors d’une activité de groupe après le travail, invitez toute personne à se joindre à vous, peu importe son âge, son genre ou son origine ethnique.

Quelques conseils à mettre en pratique :

10. Posez-vous la question : qui manque à la table ? Qu’il s’agisse d’une scène ou d’un panel de conférenciers, si l’initiative n’est pas assez inclusive et accessible à tous, refusez tout simplement l’invitation.

11. Faites la promotion de femmes et de personnes issues de la diversité qui ont une brillante carrière dans les sciences, les technologies, en ingénierie et en mathématiques (STIM) : les jeunes, dont les filles, ont besoin de modèles inspirants. Cela contribuera à renforcer leur confiance à poursuivre de telles fonctions.

12. Mettez l’accent sur l’impact social qu’elles pourront avoir en choisissant des carrières en génie; ce critère joue souvent un rôle majeur dans le choix de programme d’études des filles.

13. Participez à des programmes de mentorat, soit comme mentoré, mentor ou parrain : les hommes sont également encouragés à devenir les mentors de jeunes femmes. Ne vous heurtez pas à la crainte d’être la cible de potins.

Comment s’impliquer dans la cause ?

14. Si vous étudiez ou travaillez dans les STIM, vous pouvez vous impliquer dans la sensibilisation à la cause en participant à des programmes qui font rayonner les professions de ces secteurs auprès des jeunes dans les écoles.


Quelques programmes de sensibilisation :


Quelques statistiques…

Haut de page