Une expertise à la croisée du génie et de l’entrepreneuriat

Publié le mardi 27 septembre 2016

Frank Bouchard

Lauréat du Prix Manning, Frank Bouchard est un modèle d’équilibre entre l’engagement communautaire, le génie et l’entrepreneuriat

Le 20 octobre, la Fondation des prix Ernest C. Manning a présenté les prix d’innovation parmi les plus prestigieux au Canada. Sans surprise, Frank Bouchard, diplômé de la Faculté de génie et cofondateur de Wipebook, était choisi pour recevoir le Prix d’innovation. Cette distinction est l’un des quatre prix décernés annuellement par la Fondation aux innovateurs canadiens les plus talentueux.

Il faut dire que cette reconnaissance n’est qu’un seul exemple parmi une longue liste de louanges à l’endroit du lauréat. Tout récemment, en avril dernier, Frank a reçu l’un des prix Top Forty under 40 du Ottawa Business Journal, qui a pour but de souligner les réalisations professionnelles et l’implication communautaire des meilleurs dirigeants d’entreprise de la région. Depuis qu’il a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise, respectivement en 2011 et 2013, Frank Bouchard a fait la démonstration qu’il faut bien plus qu’une bonne idée pour avoir un réel impact, tant sur son secteur d’activités que dans sa communauté.

Lors d’une entrevue avec le magazine Maclean’s en 2014, Frank a raconté que l’idée du Wipebook (une entreprise qui fabrique et qui vend des cahiers dont les pages sont effaçables) a débuté comme un projet scolaire. Lors d’un cours de deuxième cycle sur l’entrepreneuriat, les étudiants devaient former des équipes afin de développer une idée commerciale viable. À la suite d’une campagne de financement réalisée avec succès sur Kickstarter, où ils ont amassé quelque 425 000 $ (l’objectif de départ était de 4 000 $), et après une apparition à l’émission Dragon’s Den, Frank et ses collaborateurs ont réussi l’exploit de créer une entreprise à partir de cette  idée toute simple. Mais ce n’est pas tout!

Tout au cours de l’expansion de son entreprise lors des trois dernières années, Frank a exercé les fonctions de gestionnaire des programmes de sensibilisation à la Faculté de génie, une poste qu’il occupe jusqu’à ce jour. Il a été à l’origine du succès sans précédent du programme Aventures en génie et en sciences, une initiative menée par des étudiants, dont le but consiste à  permettre aux jeunes d’explorer ces domaines au moyen  d’une approche pratique. En 2014, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) a attribué la somme de 75 000 $ au programme. Cette subvention leur a permis d’acquérir de nouveaux outils, tels que des imprimantes 3D, des ordinateurs et des fraiseuses CNC portatives. Aujourd’hui, le rêve est de redonner à la communauté. « Je veux offrir aux participants la même expérience extraordinaire que j’ai vécue quand j’étais enfant », a dit Frank.

Frank Bouchard

En tant que gestionnaire, Frank a joué un rôle crucial dans d’autres grands projets à la Faculté : l’Atelier Makerspace Richard L’Abbé uOttawa et le Maker Mobile uOttawa. Le Makerspace est un espace dirigé par des étudiants, où se trouvent diverses ressources et outils, tels que la découpe laser, la découpe vinyle et l’Arduino. C’est un espace où les étudiants peuvent réaliser leurs idées gratuitement. L’idée d’offrir aux jeunes l’occasion de tester leurs designs a été décuplée avec la conception du Maker Mobile uOttawa. Au moyen de technologies avancées, il offre des activités d’apprentissage pratiques et amusantes aux écoles, aux bibliothèques et aux centres communautaires partout dans la région. Plus tôt cette année, Frank a remporté le premier prix attribué à l’employé entrepreneur de l’année. Il avait été reconnu pour son rôle essentiel, non seulement dans la réalisation de ces projets, mais aussi dans leur réussite.

L’expérience professionnelle de Frank, tant à l’Université qu’à l’extérieur de ses murs, démontre à quel point l’apport d’un bon ingénieur va bien au-delà de ses idées innovantes. La Faculté de génie cherche ainsi à inculquer chez les étudiants un esprit d’entrepreneuriat et un sentiment d’appartenance à la communauté : des caractéristiques essentielles que les futurs ingénieurs doivent cultiver.  Claude Laguë, qui a terminé son service en tant que doyen de la Faculté en juin 2016, a fait le commentaire suivant au sujet de la prestation de Frank comme diplômé et employé : « Sans l’énergie et la passion de Frank, l’Atelier Richard L’Abbé Makerspace uOttawa et le Maker Mobile uOttawa ne seraient encore qu’un rêve. Nous sommes très fiers des accomplissements de cet ancien étudiant. La Faculté bénéficie grandement des idées et des initiatives de Frank dans son équipe! »

Frank a souhaité partager ses observations à ce sujet ainsi que ses conseils aux étudiants qui sont au début de leur expérience universitaire : « Les ingénieurs entreprennent des projets qui font avancer le monde. Avec le temps, ils seront confrontés à des problèmes de plus en plus  complexes. Ils auront alors besoin d’outils, de connaissances et de compétences qui vont au-delà des aptitudes traditionnelles. Voilà pourquoi il est important d’entreprendre un projet personnel dès aujourd’hui. Cela servira non seulement à vous préparer à une carrière d’ingénieur et à vous enseigner de nouvelles compétences qui vous démarqueront des autres diplômés, mais ce projet pourrait bien devenir votre carrière et votre passion. Ce faisant, vous comprendrez rapidement que vous ne devez pas attendre que quelqu’un d’autre vous donne le poste de vos rêves. Plutôt, vous saurez que vous avez le pouvoir d’en créer un, et ça, c’est une idée particulièrement stimulante. »

Haut de page