Ahmad Shahroodi et Mohammad Zein Aghaji, candidats au doctorat, remportent le second prix dans la compétition Défis environnementale de l'Association des ingénieurs professionnels de l'Ontario

Publié le mercredi 14 juin 2017

Shahroodi

Par Ahmad Shahroodi

La section d’Ottawa des ingénieurs professionnels de l'Ontario, en collaboration avec la Société des ingénieurs professionnels de l'Ontario, a mis au défi des ingénieurs et étudiants d’Ottawa de créer une solution économique et écologique pour éliminer le niveau élevé de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, approche qui est beaucoup plus avantageuse comparé à la méthode initiale, qui consiste à réduire les émissions de dioxyde de carbone sans diminuer le taux qui est déjà présent dans l’atmosphère.

Le 25 mai, les concurrents ont présenté leur solution durable devant un jury dont les membres provenaient du milieu universitaire et industriel. Ceux-ci ont sélectionné les trois équipes ayant les meilleures propositions et leur ont accordé un prix incluant un abonnement a Startup Canada ainsi qu’à la Société des ingénieurs professionnels de l'Ontario, en plus d’une possibilité de publication dans leur magazine, Voice.

Ahmad Shahroodi et son partenaire Mohammad Zein ont concouru parmi cinq autres équipes présentant leur projet respectif. Leur proposition, intitulé Adsorption-based Air CO2 Capture & Application (ABACA) est un système de récupération d’énergie conçu pour absorber le CO2 qui se trouve dans l’atmosphère par l’entremise de deux mécanismes innovateurs. Ce concept unique utilisé dans leur système améliore grandement l’efficacité de l’absorption du CO2, qui n’est pas mis en stockage de façon permanente, mais bien diffusé dans des éléments de bétons, grâce à un troisième mécanisme du système ABACA. Le produit final est un béton plus durable et plus résistant, réduisant l’utilisation d’énergie et de poudre de ciment.

Leur proposition de plan, qui se présentait sous la forme d’une usine, a reçu d’excellents commentaires de la part des juges. De plus, des représentants de Solution 2030, une initiative visant à accélérer la mise en marché de technologies transformatrices ayant pour but de réduire le taux d’émission de gaz à effet de serre avant 2030 ont été impressionnés par le plan du duo et ont manifesté leur intérêt pour de futures collaborations.

La Faculté est fière du souligner le brillant travail de M. Shahroodi et de M. Zein, dont le projet est un excellent exemple d’une approche interdisciplinaire contrant des problèmes actuels.

Haut de page