Faculté en bref

Notre mission, vision et nos valeurs

La Faculté de génie offre à ses diplômé/e/s une formation de premier ordre en génie et en informatique, ce qui les prépare à exercer leur profession avec brio, à poursuivre leur formation dans leur discipline ou à poursuivre leur carrière dans un domaine connexe comme les affaires, le droit ou la médecine.

L’excellence et la diversité en recherche, qui sont au cœur de la mission de la Faculté, se reflètent dans les nombreuses collaborations établies avec l’industrie privée et les laboratoires de recherche gouvernementaux. 

En savoir plus sur la mission de la Faculté

Agréments

Tous nos programmes de génie sont agréés par le Bureau canadien d’agrément des programmes de génie en vue de nous assurer que nos diplômés figurent parmi les chefs de file mondiaux de l’industrie. L’agrément est aussi une garantie que tous nos programmes respectent les standards nationaux en vigueur dans le domaine du génie.

Profitez d’une sélection de 8 programmes de génie agréés de premier cycle qui offre chacun une formation de premier ordre en génie et en informatique.

En savoir plus sur nos programmes de génie agréés de premier cycle

Note historique

Equipment used in the early days of applied science

Fondée en 1848, l’Université d’Ottawa obtient sa charte universitaire en 1866 et intègre rapidement les sciences et le génie à ses programmes d’enseignement. Dès 1874, elle ajoute à son programme d’études classiques des cours de mathématiques et de sciences et crée un programme de génie civil, qu’elle devra cependant abolir un peu plus tard. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les sciences pures et appliquées connaissent un regain d’activité et l’université met sur pied l’école des sciences appliquées.

En 1953, elle fonde l’école des sciences pures et appliquées qui est par la suite élevée au rang de faculté en 1962. La Faculté des sciences pures et appliquées est alors constituée de sept départements dont deux en génie. Dix ans plus tard, elle comprend quatre départements en génie et prend le nom de Faculté des sciences et du génie.

Le 1er juillet 1986, la Faculté se scinde en deux entités distinctes, la Faculté des sciences et la Faculté de génie, ayant chacune son doyen, son corps professoral et ses programmes. La Faculté de génie se compose alors de quatre départements : génie chimique, génie civil, génie électrique et génie mécanique.

Le 1er mai 1997, le département d’informatique est transféré de la Faculté des sciences à la Faculté de génie. Cela entraîne la fusion du département de génie électrique et informatique et du département d’informatique. C’est ainsi que naît l’École d’ingénierie et de technologie de l’information (ÉITI).

Depuis, la Faculté de génie compte trois départements (génie chimique et biologique, génie civil et génie mécanique) en plus de l'École de science informatique et de génie électrique.


Plus de 120 professeurs réguliers ou en voie de devenir réguliers, 80 employés de soutien, plusieurs professeurs à temps partiel ou associés, et employés contractuels contribuent à l’éducation de plus de 4000 étudiants au premier cycle et de 1500 étudiants aux cycles supérieurs.

La Faculté de génie offre des programmes de baccalauréat en génie chimique, biotechnologie, génie civil, génie mécanique, génie mécanique biomédical, génie électrique, génie informatique, science informatique, génie logiciel et technologie de l’informatique. Ce dernier programme s’offre simultanément avec les programmes de génie civil, chimique, électrique ou mécanique tandis que le programme de biotechnologie est un programme conjoint (biochimie et génie chimique). Tous les programmes sont offerts selon le régime régulier ou le régime d’enseignement coopératif.

De nombreux programmes menant à des diplômes d’études supérieures ainsi qu’aux grades de M.Ing., M.Sc.A., M.Sc. et Ph.D. sont offerts dans un vaste éventail de disciplines en génie et en informatique, y compris plusieurs programmes interdisciplinaires.

Haut de page